top of page
Rechercher

Pratiques Dynamiques (YANG) vs Pratiques Douces (YIN)

Besoin de dynamisme ? Ou plutôt de calme ?

Envie de travailler dans le muscle ? Ou plutôt dans l'atteinte des tissus conjonctifs : vos os, ligaments, tendons, fascias ?

Ou peut-être les 2 ?


Dans tous les cas, la pratique va améliorer la flexibilité, la mobilité, la détente physique et mentale.

La pratique Yang est une pratique dynamique, comme le Hatha, Vinyasa, l'Ashtanga, et toutes les pratiques dans lesquelles nous allons travailler le corps en utilisant nos muscles, à les contracter et les étirer.

Pour faciliter notre visibilité, il faut voir les choses sous cet aspect : notre squelette, constitué de 206 os, est entouré de muscles et de tissus conjonctifs (ligaments, tendons, fascias) pour maintenir cette structure squelettique.

Aussi, pour que cette structure tienne, notre fibre musculaire doit être entretenu un minimum. D'autant plus que les muscles ont naturellement tendance à s'affaiblir avec l'âge, passé 30 ans. Cette masse musculaire laisse place peu à peu à de la masse grasse. Cet effet ne cesse de s'accroître avec l'âge. Il y a donc un risque majeur de blessure.


Nous avons donc grand intérêt à entretenir nos muscles. Pas toujours très "fun", je vous l'accorde ! Sauf qu'avec les pratiques de yoga dynamiques, on travaille de nombreuses postures, que ce soit autour d'un thème (la souplesse, les flexions avant, l'ouverture des hanches, etc...) ou autour d'une posture pour y arriver.


Pour travailler nos posture, on va donc devoir mettre nos muscles en tension pour ré-aligner le corps. Au fur et à mesure, ça va nous donner une meilleure forme physique, un corps plus fort, plus ferme, et plus souple également.

Tout ça lié au souffle, le mental lui aussi s'apaise !


On n'a pas du tout l'impression de faire du sport comme on le ferait dans une salle car le yoga a cette différence de nous relier à nous même, grâce à la respiration, en conscience, qui crée ce lien.


Dans les pratiques plus douces, comme le YIN Yoga, on va travailler sur le relâchement.

Des postures que l'on va tenir un certain temps, dans le relâchement, en conscience, et avec l'aide de supports comme des bolsters et des blocs pour nous aider à relâcher les tensions.

On va travailler sur la mobilité des articulations, là où ces tissus sont en grand nombre. Nous allons les laisser travailler, sans forcer, en douceur et en lenteur, toujours avec notre souffle.


Ce qu'il y a de génial avec le Yin Yoga, c'est que nous allons aussi travailler sur l'équilibre énergétique grâce au travail sur les méridiens, ces canaux subtils dans lesquels transitent notre énergie vitale. En effet, chaque méridien est associé à un organe et une émotion.

Travailler sur les méridiens va nous aider à travailler sur nos émotions. Tout ce que l'on vit dans le quotidien s'imprime dans notre corps, ce qui créent parfois des blocages, des tensions voire des douleurs dans notre corps.


Après une séance de Yin on se sent léger, détendu, débarrassés de nos tensions de la journée. On peut alors repartir avec une nouvelle énergie qui circule dans notre corps.


Ces 2 pratiques sont très différentes et très complémentaires.


Personellement j'adore pratiquer et enseigner ces 2 aspects du Yoga. On se sent tellement bien après ! Comme lavés, défaits de tout ce qu'on a cumulé tout au long de la journée. Complètement détendus, on y voit plus clair, et on peut à nouveau avancer, réfléchir, se concentrer.


Si vous hésitez encore, ou avez des questions, dîtes-le moi ! Je serais vraiment ravie d'en échanger avec vous, de vous dire ce que ça peut vraiment vous apporter !


Alors, plutôt Yin ou plutôt Yang ?


Réservez votre cours !

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page