top of page
Rechercher

La réalisation de Soi par les 8 membres du Yoga


Quel est le but du Yoga ?

Entre -200 Avt JC et 500 après J.C., un texte nommé les sutras de Patañjali nous explique ce qu’est le yoga, avec ses 8 membres, appelé Ashtanga (ashtau : 8, anga : membres).


Un texte codé avec 195 aphorismes (des sutra) dont le plus connu est « citta vrittih nirodah" : le yoga est l’arrêt des fluctuations du mental.


Dans cet ouvrage, Patañjali nous présente les différents moyens d’y parvenir.


Le but ? La libération. Se libérer de son mental pour atteindre l’éveil.


Dans notre société actuelle moderne, l’éveil pourrait être traduit par un état de conscience profond, sans être perturbé par ces fameuses fluctuations du mental.


Comment ? Par la pratique de ces 8 membres, qui sont des outils pour y parvenir.


Car le yoga n’est pas juste une pratique d’asana (les postures), qui ne représentent qu’un membre.


Voici ces 8 membres :

  • YAMA : le code de conduite envers les autres

  • NIYAMA : l'introspection et la discipline individuelle

  • ASANA : les postures du Yoga

  • PRANAYAMA : la respiration

  • PRATYHARA : le retrait des sens

  • DHARANA : la concentration

  • DHYANA : la méditation

  • SAMADHI : l’éveil


Voyons cela en détails.


 

1. les YAMA


Les yamas sont en quelque sorte le code de conduite en société d'un pratiquant de yoga.

🟣 AHIMSA : la non-violence⠀

🟣 SATYA : l’attachement à la vérité⠀

🟣 ASTEYA : ne pas voler

🟣 BRAHMACHARYA : ne pas disperser son énergie

🟣 APARIGRAHA : le désintérêt face à la possession, l’absence d’avidité⠀ Appliquer ces règles morales nous permettraient d’atteindre un état de paix intérieure, qui aura ses répercussions avec l’extérieur : l’entourage, la société.


Par le développement de sa conscience, le pratiquant de yoga essaiera d’appliquer ces codes de conduites, mais surtout de comprendre pourquoi il n’y arrive pas si c'est le cas.

Ce qui lui permettra d’avancer sur sa propre voie, et améliorera sa vie en société.


2. Les NIYAMA

Un code de conduite à s’appliquer à soi-même. De bonnes attitudes à adopter : 🟣 SAUCHA (pureté, propreté) : du corps (autant à l’extérieur que ce qu’on y met à l’intérieur), dans ses actes, dans ses paroles. Tout doit être propre : vos actes, vos pensées, vos paroles.

🟣SANTOSHA (contentement) : être satisfait de ce que l’on a. Apprendre et développer le contentement. N’évaluez pas votre bonheur sur le nombre de biens matériels possédés. Au contraire, contentez-vous du minimum. Cela libérera votre esprit pour travailler les choses plus profondes

🟣TAPAS (ascèse) : on peut comprendre l’ascèse comme discipline. Quoique l’on fasse, si on veut des résultats, il faut un minimum de discipline.

🟣SVADHYAYA (connaissance de soi) : apprendre à se connaître par l’observation de ses actes, de ses paroles, de ses pensées, de ses émotions, … Votre observation apportera la connaissance, de quoi naîtra la tranquilité de votre esprit.


🟣 ISHVARA PRANHIDANA : la dévotion vers le but ultime du yoga. Faire confiance en l’inconnu.



3. Les Asanas

Ce que nous connaissons le plus : les postures du yoga.

Le yoga est loin de n’être qu’une pratique physique et sportive, mais bien une discipline psycho-corporelle qui s’intègre dans un cheminement global.



4. Le pranayama

Les techniques de respiration.

Le yoga uni le corps et l'esprit.

La respiration est ce qui crée ce lien.

Le souffle a un impact fort sur le mental. Un autre outil, qui s’ajoute aux autres, pour calmer ce mental.


5. Pratyahara

Le pratyahra est le contrôle ou retrait des sens pour qu’ils n’alternent pas notre conscience, cette connexion à Soi.

Les retours de nos sens seront toujours interprétés par notre mental : par les images, les odeurs, le toucher, le goût, … vous éloignant de ce qu’il y a au plus profond de vous.

La pratique du yoga vise à ressentir, à découvrir ce qu’il y a en nous, sans fausse interprétation, sans laisser le mental prendre le dessus.


6. Dharana

Dharana est souvent traduit par la concentration, pour contrôler du mental.

Dans la pratique, vous êtes appelés à vous concentrer sur votre souffle, sur votre corps, sur vos ressentis profonds.



7. Dhyana

Dhyana, c’est la méditation. C’est un état de conscience profond. C’est lorsque nous devenons le support de concentration. Les membres précédents préparent à Dhyana.


8. Samadhi

C'est l’état d'éveil, de libération. Un état de contemplation profonde.

Ce n’est pas vraiment un point d’arrivée, mais une voie que nous empruntons, en pratiquant les 7 autres membres.



 

Maintenant que vous connaissez un peu mieux le but et les outils du yoga pour y arriver, vous comprenez pourquoi on parle du Yoga comme réalisation de Soi.

Le yoga effacera ainsi Dhuka (la souffrance, tout ce qui ne tourne pas rond) – pour laisser apparaître le bonheur, Sukha.

Nous reviendrons ultérieurement sur ces termes.


Pour cela, il faut développer une pratique consciente, avec intention, pour ne plus se laisser emporter par le mental, et réaliser une vie qui vous correspond.


Prêts à vous mettre sur cette voie de réalisation ?





41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page